Monthly Archives: octobre 2011

Le syndrome « Kitty Genovese »

Psychologie sociale0 comments

Je déconseille la lecture de cet article aux jeunes lecteurs.

Qu’est-ce que le syndrome « Kitty Genovese » ?

C’est une manière d’expliquer l’inaction des individus lorqu’ils sont en groupe. L’histoire de Kitty Genovese est assez triste. L’histoire est arrivée dans les années 60 à New York.

Kitty Genovese, 29 ans, rentrait chez elle après le travail. Elle s’est faîte agresser en bas de son immeuble. Kittu a crié. Plusieurs dizaines de témoins ont entendu. Certains voisins ont ouvert la fenêtre mais personne n’est intervenu. L’agresseur a reculé mais il est revenu quelques minutes après. Personne n’a appelé la police. L’agresseur a reculé puis est revenu plusieurs fois. La crime a duré environ une heure. Une femme a été assassinée devant son immeuble et personne n’a réagi.

Pourquoi ?

L’Amérique a été choquée par ce crime et par tous ses témoins inactifs. L’immeuble était-il peuplé de sadiques pervers ? Non. Les habitants étaient des gens normaux. Alors pourquoi avoir attendu aussi longtemps pour prévenir la police ?

Je recommande la lecture du livre de Bibb Latané et John Darley: The Unresponsive Bystander: Why Doesn’t he help ? ou le récent livre Un si fragile vernis d’humanité de Michel Terestchenko.

Durant les dernières décennies les chercheurs en psychologie sociale ont beaucoup étudié ce phénomène. Pourquoi les gens sont-ils inhibés en groupe ? Pourquoi prennent-ils moins d’initiative ?

Une explication possible: on croit que les autres vont agir à notre place: « Mon voisin est probablement en train d’appeler la police ».

Autre explication: on attend de voir ce que les autres vont faire pour agir (par conséquent personne n’agit).

Une autre explication possible (de votre professeur de philosophie): les gens n’ont pas fait suffisamment de philosophie. Ils ont l’habitude de laisser les autres penser à leur place et ne savent pas penser par eux-mêmes.

PS: Récemment un très bon film francophone est sorti sur le sujet: 38 témoins.

 

La méthode de l’explication de texte (court résumé pour les séries générales)

En terminale0 comments

Pour les séries technologiques, l’exercice de l’explication de texte se présente sous la forme de trois questions. Il s’agit généralement d’identifier la thèse puis les étapes de l’argumentation et enfin de rédiger une mini-dissertation sur le sujet du texte.

Pour les séries générales, l’exercice de l’explication de texte consiste à EXPLIQUER un texte (et non à le commenter pour donner son opinion personnelle sur le sujet).

AU BROUILLON

N’hésitez pas à prendre une heure pour bien travailler votre texte.

– Lisez votre texte plusieurs fois.

– N’hésitez pas à recopier des passages sur votre brouillon pour les décortiquer.

– Encadrez en rouge les mots d’articulation (mais, ou, et, donc, or, ni ,car) qui vous indiqueront le squelette de l’argumentation. Surlignez en couleur les mots-clés (notions importantes).

 

INTRODUCTION

– Situer le texte (si possible);

– Présenter le thème du texte (de quoi parle-t-on ?);

– Problématiser (expliquer pourquoi el problème se pose);

– Exposer la problématique (la question à laquelle ce texte répond);

– Présenter la thèse de l’auteur (c’est-à-dire la réponse de l’auteur à la problématique);

– Annonce du plan: expliquer au lecteur le découpage (pertinent) que vous faîtes du texte.

 

DEVELOPPEMENT

Analyse du premier mouvement.

Quand vous expliquez un texte vous devez en partie le reformuler. Il faut expliquer les termes techniques rencontrés et les notions. Toutefois, reformuler ne suffit pas. Vous risquez de tomber dans la paraphrase. Il faut également procéder à une analyse logique du texte.

Expliquez le rôle des phrases et des propositions dans la construction d’une argumentation. Identifiez les hypothèses, les définitions, les arguments, les exemples et la thèse.

 

 

Analyse du deuxième mouvement.

Analyse du troisième mouvement.

 

CONCLUSION

Montrez l’originalité du texte et ses limites. Par exemple, indiquez ce que cet auteur a apporté par rapport à ses prédécesseurs ou les objections que ses successeurs ont formulé.

 

 

La méthode de dissertation (court résumé)

En terminale0 comments

Pour l’exercice de la dissertation je vous recommande la méthode enseignée par votre professeur (ou par votre manuel). Prendre une méthode de dissertation sur Internet ne constitue qu’un palliatif par rapport au véritable travail effectué en classe. Si néanmoins vous avez besoin d’un résumé, voici les principales étapes:

 

AU BROUILLON

Prenez une heure pour analyser correctement votre sujet.

Vous pouvez rédiger votre plan et votre introduction au brouillon. Ce n’est pas au milieu de la dissertation qu’on décide subitement d’organiser ses idées.

 

INTRODUCTION

– Amorce (amener le sujet);

– Définition des termes importants du sujet;

– Problématisation (expliquer quel problème se pose et pourquoi il se pose);

– Problématique (le problème posé sous forme de question);

– Annonce du plan.

 

DEVELOPPEMENT

Une partie = une thèse (une réponse possible au problème posé)

Chaque partie se subdivise en sous-parties. En général, un paragraphe présente un argument (théorique, général) illustré par un exemple (concret, précis).

La transition doit montrer les limites d’une partie et légitimer l’existence d’une partie supplémentaire.

Le développement d’une dissertation compte en moyenne trois parties subdivisées en trois sous-parties.

CONCLUSION

La conlusion récapitule les étapes de l’argumentation et répond à la question.